Etudes de médecine

Etudes de Médecine : les conseils d’un étudiant.

Etudes de Médecine : les conseils d’un étudiant.

janvier 3, 2018
Etudes de médecine

La première année commune aux études de santé, communément appelée la Paces, est de plus en plus demandée. En effet, le nombre de places a augmenté de 5% entre 2016 et 2017. Pour cause, plus de 8000 étudiants poursuivent aujourd’hui des études de médecine en France.

Toutefois, ce secteur universitaire est long et peut nécessiter jusqu’à 10 ans d’études.

Alors avant de vous lancer à corps perdu dans un domaine qui vous demandera une implication considérable, prenez le temps de vous renseigner et de savoir ce qui vous attend. Et le meilleur moyen pour cela est de s’informer directement à la source.

Pour vous aider, l’équipe Neoresid a contacté un étudiant en médecine qui a accepté de répondre à nos questions. Olivier nous présente son parcours et ce domaine universitaire très sollicité.

 

 

AVANT D’INTÉGRER LA FACULTÉ DE MÉDECINE

 

Olivier a suivi sa scolarité dans un lycée public près de Marseille, dans lequel il a obtenu un Bac S accompagné d’une mention Assez Bien. “A l’époque, je n’étais pas très motivé à travailler. Je me contentais de garder un niveau correct.”

Après l’obtention de ce diplôme, Olivier s’est directement dirigé vers la Faculté de Médecine de Marseille, où il a réussi la Paces à sa deuxième tentative.

La Paces est un passage obligatoire pour tout étudiant souhaitant poursuivre des études médicales. Or, en France, le taux de réussite en Paces est en moyenne inférieur à 20%. Cette année est très difficile moralement et physiquement pour les étudiants, qui ne la réussissent que très rarement à la première tentative.

 

Pourquoi avoir choisi le secteur médical ? « C’est en m’amusant à faire de la sculpture que j’ai compris qu’il me fallait un métier manuel. Etant donné que j’aime le contact humain et voulant un travail qui me plait et qui me permettrait d’être à l’aise financièrement, j’ai dans un premier temps décidé de devenir kinésithérapeute. Puis, j’ai revu mes ambitions à la hausse, en visant la médecine. »

 

 

PENDANT LES ETUDES DE MÉDECINE

 

Actuellement en deuxième année, Olivier a pour matière préférée l’anatomie. « J’ai toujours été curieux du fonctionnement du corps humain, qui me paraissait jusqu’alors énigmatique. »

Les études de médecine nécessite de réaliser plusieurs stages dans plusieurs services. C’est ainsi qu’Olivier suivra 3 stages cette année. Ils ont lieu tous les mercredis après-midi sur une durée d’un mois et demi chacun. « Les stages se déroulent à l’hôpital et nous permettent d’être encadré par le personnel médical. » Cela est l’occasion pour un jeune étudiant en médecine de découvrir en quoi consiste réellement ce métier. « Les choix de stage se font via l’ENT, par ordre de mérite selon le classement obtenu la première année. »

 

Si tu dois faire un stage loin de chez toi, comment comptes-tu t’y prendre pour te loger ? «  Pour l’instant, étant à la faculté de médecine de Marseille, tous mes stages se dérouleront dans cette ville. Je ne me suis donc pas posé cette question car j’habite à proximité. Dans les années à venir, si l’occasion se présente, je songerai à louer un hôtel ou à me loger chez des amis. »

 

 

QUELLE POURSUITE APRES DES ETUDES DE MÉDECINE ?

 

Quelle spécialité envisages-tu ? « Pour l’instant, j’aimerai devenir chirurgien orthopédiste. Mais peut-être que je changerai d’avis ! Dans tous les cas, je souhaite me spécialiser, donc j’en ai encore pour 10 ans. »

 

As-tu un rêve professionnel ? « J’aimerai amasser un maximum de connaissances pour devenir un bon médecin et être renommé ! »

 

Sur les 16 spécialités médicales et les 5 spécialités chirurgicales, entre 2016 et 2017, plus de 8 000 postes étaient ouverts en interne. Pour ceux qui parviennent à terminer le parcours et obtenir le titre de docteur en médecine. Pas d’inquiétude pour la suite, vous trouverez certainement un poste à la hauteur de vos attentes et de vos compétences.

 

 

QUELQUES CONSEILS POUR DES FUTURS ETUDIANTS EN MÉDECINE

 

Quelle est, selon toi, la difficulté principale en faculté de Médecine ? « La difficulté principale réside dans les concours. En effet, outre le concours de la Paces qui en soit est très difficile, il reste un concours national (les ECN) à la fin de la 6ème année permettant de choisir la spécialité souhaitée selon notre performance. […] Enfin, à la fin du cursus, un 3ème et dernier concours permettra de nous spécialiser davantage.

 

D’après Olivier, pour entreprendre des études de médecine, « il ne faut pas se prendre la tête trop précocement pour la Paces. Il est important, pendant les concours, d’avoir une bonne hygiène de vie. » Pour cela, rien de plus simple : manger sainement, faire un peu de sport et s’accorder du temps libre. « Il faut se mettre dans la tête qu’il va falloir travailler 12 heures par jour, en comptant les heures de cours. Ce qui est énorme.

« Ne succombez pas aux charmes des écuries privées qui vendent du rêve et sont le plus souvent très chères. Pour ma part, j’ai réussi avec l’écurie de la Fac qui offre de bons services en étant peu chère. J’ai également suivi une écurie sur Internet.

« Prenez surtout beaucoup de recul par rapport à tout cela. Rappelez-vous que ça reste un concours, et qu’il ne vaut pas la peine de se rendre malade. »

 

 

PALMARES DES FACULTES DE MEDECINE EN FRANCE

 

Les 3 facultés dont le taux de réussite en Paces est le plus élevé sont Besançon (33,3%), Lille (32,4%) et Caen (31,3%). Toulouse 3 – Maraîchers (17,4%), La Réunion (14%) et Aix-Marseille (12,1%) sont celles qui comptent le moins de réussite en Paces.

Ces données sont probablement dues à un nombre d’étudiants très variable. En effet, l’effectif total d’étudiants en Paces et le nombre de places disponibles après ce concours ne sont pas les mêmes selon les universités. Par exemple, à Besançon il y avait 891 étudiants en Paces en 2015 – 2016 pour 307 places en 2ème année. Alors qu’à Aix-Marseille, 4 739 étudiants tentaient la Paces pour 620 places disponibles.

L’écart peut paraître considérable en fonction de la taille de la faculté. Cela peut expliquer un faible taux de réussite à la Paces.

 

La plupart des villes françaises propose un cursus universitaire médical. Pour vous loger, Neoresid propose des appartements étudiants meublés, équipés et modernes dans plusieurs villes françaises. Du studio au T4, vous pourrez vivre seul ou en colocation en fonction des résidences et de vos envies.

 

 

QUELLES FACULTÉS DE MÉDECINE PROCHES DE NOS RÉSIDENCES

 

 

Pour toutes informations sur les résidences et les logements disponibles, vous pouvez contacter nos managers au 04 65 26 00 75 ou via l’adresse contact@neoresid.com.