Interview d'un étudiant en audiovisuel

Interview d’un ancien étudiant en audiovisuel.

Interview d’un ancien étudiant en audiovisuel.

novembre 14, 2017
Interview d'un étudiant en audiovisuel

Le domaine professionnel de l’audiovisuel est souvent peu connu des étudiants. L’interview d’un ancien étudiant en audiovisuel pourra vous éclairer sur ce secteur d’activité artistique et culturel.
Marius RAVEL préparait l’année dernière une Licence Professionnelle CVCA – Communication et Valorisation de la Création Artistique – et a accepté de répondre à nos questions.

 

Le parcours d’un étudiant en audiovisuel

Avant d’intégrer sa licence professionnelle CVCA, Marius a fait un bac S. Passionné depuis toujours par le son, il souhaitait poursuivre des études d’Ingénieur du Son. Malheureusement, le coût des formations et des écoles étant trop élevé, il a décidé de se tourner vers une formation universitaire.
C’est alors qu’en 2014, il intègre l’IUT Métiers du Multimédia et de l’Internet de l’Université de Toulon. En plus d’étudier le son, Marius a pu découvrir le secteur plus vaste de l’audiovisuel. En faisant de nombreuses recherches en dehors des enseignements et en s’intéressant aux actualités, cet étudiant a découvert une véritable passion pour un domaine auquel il n’avait pas pensé avant.

Quels conseils pourrais-tu donner à un futur bachelier intéressé par le domaine de l’audiovisuel ?

« Il faut impérativement s’intéresser aux actualités cinématographiques, regarder des documentaires, visionner des vidéos Youtube… Youtube est une véritable source d’informations et d’apprentissages où de nombreuses chaines diffusent des tutoriels ou des contenus de grande qualité. Les cours à l’université permettent d’acquérir des bases et, pour ma part, de me “cadrer”. Mais apprendre par soi-même dans ce type de métier est primordial : il faut s’entraîner et faire des réalisations de son côté. Même si on n’a pas les logiciels adéquats, avec les smartphones, aujourd’hui on peut tout faire ! »
Grâce à cette formation, Marius a pu se créer un véritable réseau professionnel. Pour preuve, durant notre interview, une ancienne étudiante en audiovisuel de la licence professionnelle CVCA l’a appelé pour lui proposer un contrat !

 

Les matières, projets et stage dans le domaine audiovisuel

Quel a été ton module préféré ?

« Les projets tuteurés sont de loin la meilleure expérience que je retire de cette formation. Ils permettent de s’investir en groupe dans de véritables projets. En tant que matière, j’ai beaucoup aimé les cours de montage vidéo, bien qu’il n’y en ait eu, à mon goût, pas assez. Apprendre à scénariser m’a également beaucoup plu. »

Quel a été le module qui t’a le moins plu ?

« J’ai eu plus de mal à me concentrer sur les enseignements théoriques tels que les mathématiques appliquées et la physique appliquée à l’image. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai souhaité suivre une formation professionnelle : avoir plus de pratique et moins de théorie. »
Durant sa licence professionnelle, Marius a réalisé un stage de 4 mois en tant que monteur qui a été pour lui « le déclic. » Intégré au sein de l’agence Sixtine à Paris, il a beaucoup appris, notamment dans toute la partie technique de ce corps de métier. « Avant de faire le stage, je pensais continuer mes études. Mais cette expérience m’a fait comprendre que j’apprendrai beaucoup plus et beaucoup plus vite sur le terrain. »

Ce n’était pas trop difficile de se loger ?

« J’ai la chance d’avoir de la famille à Paris qui a accepté de m’héberger. »
Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous les étudiants et il est souvent très compliqué de trouver un logement, surtout en cours d’année.
De nombreux logements Neoresid sont proposés en courts séjours. Si vous avez un stage de 3 mois ou moins à effectuer, nos résidences vous accueilleront et nous vous accompagnerons dans toutes les démarches administratives afin de vous permettre de vous consacrer pleinement à votre stage.

 

Quelles possibilités d’évolution après une licence dans le secteur de l’audiovisuel ?

Après avoir obtenu son diplôme, Marius a décidé de s’installer sur Paris. En tant qu’intermittent du spectacle, il réalise aujourd’hui plusieurs contrats qui peuvent provenir du domaine de la télévision, des boîtes de production…

Comment te vois-tu dans 3 ans ?

« Dans l’idéal, j’aimerais faire le montage de clips ou de réalisations pour internet telles que des courts métrages. Je souhaiterais demeurer intermittent du spectacle mais bénéficier d’un poste plus fixe. Mon plus grand souhait serait de faire du montage au cinéma. »

 

Le domaine universitaire de l’audiovisuel est un domaine pluridisciplinaire qui associe de nombreuses compétences. Malgré l’irrégularité du poste d’intermittent du spectacle, Marius apprécie le côté artistique et culturel de ce secteur. De plus, il la possibilité de laisser parler sa créativité. « Quand on commence, on doit être capable d’avoir un emploi du temps variable. Par exemple, une amie vient de me proposer une mission pour demain, qui durera toute la nuit. Je ne peux pas refuser ! »
Faire des projets qui ne plaisent pas toujours ou qui demandent une flexibilité, c’est fréquent au début d’une carrière professionnelle. Cependant, c’est en travaillant et en se donnant les moyens qu’on arrive à réaliser ses rêves.
Pour vous donner une idée du travail de Marius, voici un live session réalisé pour le groupe Kathleen’s.

 

Si la licence professionnelle CVCA vous intéresse, vous pouvez commencer à vous renseigner dès à présent. En plus, vous n’aurez pas à chercher de logement, car la résidence Neoresid Toulon s’y trouve à deux pas…

Vous avez bien évidemment l’opportunité de faire des études d’audiovisuel dans la plupart des villes françaises.

Une grande partie de nos résidences se trouve à proximité d’universités qui proposent des formations d’audiovisuel :