Technopole Sophia Antipolis

Sophia Antipolis, la Sillicon Valley à la française.

Sophia Antipolis, la Sillicon Valley à la française.

mars 29, 2018
Technopole Sophia Antipolis

La fondation et les enjeux de la technopole Sophia Antipolis

 

Par définition, une technopole est « un centre urbain disposant de structures de recherche et d’enseignements techniques, ainsi que des industries de pointe. »

En 1969, Pierre Laffitte, directeur de l’Ecole des Mines de Paris, a fondé un parc d’activités sur la Côte d’Azur, et plus précisément dans le département des Alpes Maritimes. A l’origine simple zone d’activités, Sophia Antipolis est devenue en 1 année une véritable technopole. La diversification de ses activités lui a permis de devenir la première technopole européenne.

L’objectif principal de Pierre Laffitte était de fonder la réussite de la technopole sur des échanges entre professionnels et recherche scientifique. Pierre Laffitte qualifie ce parc d’activités de « fertilisation croisée » entre recherche, entreprises et enseignement supérieur.

 

 

Un parc d’activités mais aussi un lieu de vie

 

En plus d’être un centre d’activités reconnu dans le monde, Sophia Antipolis est un véritable lieu de vie. Ses habitants peuvent s’installer dans des zones résidentielles et vivre dans des zones commerciales et des aménagements publics. En effet, Sophia Antipolis propose à ses habitants de nombreux services : médiathèque, centre aquatique, écoles maternelles, collège, lycée, gare routière et campus universitaire.

La ville moderne s’étend sur 2400 hectares et permet à ses habitants et professionnels d’évoluer dans un environnement naturel. Sophia Antipolis est en effet cerné par deux parcs : le parc de la Valmasque et le parc de la Brague.

 

 

Des études à Sophia Antipolis : un tremplin pour sa future carrière professionnelle

 

Les 5000 étudiants de la technopole Sophia Antipolis ont la possibilité de s’immerger dans le monde du travail avant même d’être diplômé. Les 2000 entreprises proposent plus de 35 000 emplois au cœur de l’innovation.

Grâce à cette proximité avec les entreprises, les étudiants peuvent se créer un réseau professionnel avec des contacts de qualité. Les stages effectués ou les contrats de professionnalisation leur permettent d’acquérir une véritable expérience professionnelle.

Sophia Antipolis valorise la recherche scientifique et les études supérieures dans plusieurs secteurs : les technologies de l’information et de la communication, le développement durable, le multimédia, les sciences de la vie, la gestion de l’eau et l’énergie.