1. Home
  2. Lifestyle
  3. Les 10 conseils pour réussir un entretien d’embauche
Les 10 conseils pour réussir un entretien d’embauche
Lifestyle

Les 10 conseils pour réussir un entretien d’embauche

Dernière mise à jour Jan. 26, 2022

Vous êtes sur le point de décrocher le métier de vos rêves, votre CV a retenu l’attention du recruteur. Mais il reste encore une étape très importe : l’entretien d’embauche. C’est de loin la plus importante et la plus appréhendée par les candidats pour un poste. Mais pas d’inquiétude, à la fin de cet article vous serez prêt pour le face à face avec votre futur recruteur.

Voici le top 10 des choses auxquelles il faut penser avant un entretien d’embauche. 

 

  1. Être ponctuel

La première chose pour démarrer son entretien dans de bonnes conditions est d’être ponctuel. Inutile de vous mettre des bâtons dans les roues dès le début de l’entretien et de donner un argument en votre défaveur au recruteur. Prenez suffisamment de temps pour vous rendre sur votre lieu de rendez-vous, quitte à arriver largement en avance. Vous n’aurez qu’un entretien, alors ne gâchez pas cette chance.

Si le rendez-vous est en présentiel essayez de repérer les lieux en amont et vérifiez l’état du trafic.

Si l’entretien se fait en distanciel, assurez-vous d’avoir un matériel informatique en état de marche, que l’on vous entende et voit bien. Vous pouvez faire une session d’entrainement avec une connaissance si cela vous rassure.

 

  1. Avoir une tenue convenable

Lors d’une première rencontre, l’effet de halo qui consiste à attribuer des qualités à une personne à partir de ce que l’on voit est très important. C’est pourquoi il est primordial d’adopter une tenue et une attitude professionnelles. Sans cela il sera difficile de faire bonne impression car le recruteur se souviendra de ce qu’il a vu en premier. Le savoir être et le savoir-faire sont des qualités essentielles lors d’un entretien d’embauche.

 

  1. Préparer son entretien en amont

Se rendre sur le lieu du rendez-vous ne suffit pas. Vous devez également préparer votre entretien afin de montrer votre intérêt pour le poste. Il est important de vous renseigner un maximum sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Plus vous aurez de choses à dire mieux cela sera et vous retiendrez l’attention de votre futur recruteur. Au contraire si vous ne connaissez pas l’entreprise, cela laissera une mauvaise impression quant à vos motivations pour intégrer l’entreprise.

Pour récolter le plus possible d’informations, n’hésitez pas à effectuer des recherches sur internet, le site de l’entreprise, YouTube ou encore LinkedIn.

 

  1. Rédiger un pitch pour se présenter

 

« Pouvez-vous me parler de vous ? » C’est une question que vous retrouverez souvent lors de vos entretiens. C’est pourquoi vous devez être prêt à y répondre. Vous présentez peut sembler être facile mais pour éviter de vous perdre et d’aller droit au but il est préférable de rédiger en amont un texte et de repérer les points forts de votre parcours professionnel.

Lorsque vous vous présenterez, commencez par parler de votre expérience actuelle en remontant vers les plus anciennes. En effet le recruteur aura déjà lu au préalable votre CV, il est donc inutile de le répéter. Lorsque vous évoquerez vos expériences, faites le lien avec le post pour lequel vous vous présentez. Cela montrera que vous avez compris les attentes et que vous êtes prêt à travailler.

 

  1. Savoir tirer profit de toutes ses expériences passées

Que vous ayez peu ou pas d’expérience n’est pas un mal en soit. Tout le monde a débuté, y compris votre recruteur. Pour pallier ce problème, vous pouvez parler des expériences de gardes d’enfants si vous en avez eu, des activités sportives ou culturelles que vous avez réalisé lors des dernières années ou encore de vos centres d’intérêts.

 

  1. Être honnête sur ses expériences antérieures

Lorsque votre recruteur vous demande de parler de vos expériences passées, il n’est pas recommandé de trop exagérer la réalité ou d’inventer des expériences. Premièrement le recruteur se rendra compte du subterfuge, deuxièmement vous perdrez toute crédibilité pour la suite de l’entretien. Soyez honnête avec vous-même et avec la personne en face de vous et racontez vos expériences telles que vous les avez vécus.

 

  1. Préparez des questions à poser à la fin de l’entretien

    Dans la plupart des recrutements, en fin d’entretien, votre recruteur vous demandera si vous avez des questions à poser. Saisissez cette opportunité pour montrer une fois de plus votre motivation ou vous rattraper si vous sentez que l’entretien n’était pas en votre faveur ! Vous pouvez demander des précisions quant à l’entreprise et sa manière de fonctionner, le profil de la personne qui occupait ce poste avant vous ou encore si votre profil est en adéquation avec le poste. Mais aussi quels challenges attendent prochainement l’entreprise ? Quels savoir-être l’entreprise valorise ?

Si vous n’avez pas de questions à poser, rien ne vous empêche de revenir sur un point abordé lors de l’entretien ou de répondre que tous les points qui vous intéressaient ont été abordés lors de vos échanges.

 

  1. Connaître ses qualités et défauts

Cette question que vous retrouverez dans tous vos entretiens est aussi très importante à travailler en amont pour ne pas laisser de blanc dans votre échange et montrer que vous vous connaissez. Vous devez choisir un vrai défaut mais ne pas tomber dans le piège et donner des défauts qui pourraient altérer vos compétences et votre efficacité. Vos qualités et vos défauts doivent être illustrés d’exemples pour appuyer vos propos. Ensuite montrez à votre interlocuteur comment vous auriez pu vous améliorer et que cela a abouti à des résultats. Le but de cette question pour le recruteur est de savoir si vous vous connaissez. Lorsque l’on vous posera cette question, commencez par énoncer vos qualités et accentuez sur celles qui concernent l’intelligence émotionnelle, très recherchées par les recruteurs. Elles montrent votre capacité de compréhension et d’adaptation.

 

  1. Pourquoi vous et pas un autre ?

Voici une dernière question qu’il sera compliqué d’éviter lors d’un entretien.

Considérez que si cette question vous est posée c’est bon signe. Votre interlocuteur s’intéresse à vous et il a envie de conforter son choix de vous sélectionner. Cette question a plusieurs objectifs. Elle sert à montrer que l’on peut avoir confiance en vous, que vous avez bien compris les enjeux du poste et sert également à évaluer votre motivation pour ce recrutement. Pour répondre à cette question, il faut vous vendre, sans se vanter ce qui pourrait vous pénaliser.

Mettez en parallèle des choses concrètes que vous avez réalisé et les attendus du poste convoité. Exploitez vos compétences sociales, ce que vous pouvez apporter à l’entreprise autre que vos expériences de travail (langues parlées, sports, culture…)

 

  1. Après l’entretien, envoyez un mail de remerciement pour montrer son intérêt

 

Une fois votre entretien finalisé, 24 à 48 heures maximum après, vous pouvez envoyer un mail de remerciement. Soyez clair et allez droit au but. Remerciez le recruteur d’avoir pris du temps pour vous. Une fois de plus, montrez que vous avez compris les enjeux du post. Le mail de remerciement doit permettre de créer un lien entre vous et votre futur recruteur. Trouvez un bon intitulé de mail, faites un débriefing de votre rendez-vous et enfin montrez votre disponibilité pour rediscuter éventuellement avec le recruteur. Enfin faites attention aux fautes d’orthographes, n’hésitez pas à faire relire votre mail plusieurs fois.

Neoresid
Contact us

Nous sommes à votre disposition du lundi au vendredi.

Neoresid © 2022
Conditions générales d'utilisation RGPD Legal information Litigation resolution Recrutement