les sorties littéraires à ne pas manquer

Les sorties littéraires à ne pas manquer en cette rentrée 2019.

Les sorties littéraires à ne pas manquer en cette rentrée 2019.

septembre 13, 2019
les sorties littéraires à ne pas manquer

Qu’on le lise sur la plage quand on est en vacances, ou en attendant le train à la gare, la lecture peut faire partie intégrante de vos vies. C’est pourquoi Neoresid vous a dégoté quelques propositions des sorties littéraires à ne pas manquer, de roman à la fois léger et intense pour parfaire vos journées et vos soirées.

« Cora dans la spirale », de Vincent Message :

Après avoir donné naissance à une petite fille, Cora Salme reprend son travail chez Borélia. La compagnie d’assurances vient de quitter les mains de ses fondateurs, rachetée par un groupe qui promet de la moderniser. Cora aurait aimé devenir photographe. Faute d’avoir percé, elle occupe désormais un poste en marketing. Ce poste lui semble un bon compromis pour construire une famille et se projeter dans l’avenir.

C’est sans compter qu’en 2010, la crise dont les médias s’inquiètent depuis deux ans rattrape brutalement l’entreprise. Quand les couloirs se mettent à bruire des mots de restructuration et d’optimisation, tout pour elle commence à se détraquer. Dans son travail comme dans le couple qu’elle forme avec Pierre. Prise dans la pénombre du métro, pressant le pas dans les gares, dérivant avec les nuages qui filent devant les fenêtres de son bureau à La Défense, Cora se demande quel répit le quotidien lui laisse pour ne pas perdre le contact avec ses rêves.

Ce livre fait partie de sorties littéraires à ne pas manquer

« Quand nos souvenirs viendront danser », de Virginie Grimaldi :

Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.

À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline livre une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

« Que faire des cons ? », de Patrick Williams :

Votre vie est encombrée d’une ou plusieurs créatures malfaisantes ? Vous désirez surmonter cette odieuse expérience et savoir comment vous en défaire ? Avec humour, bienveillance et sagesse, ce livre propose une nouvelle éthique. Autant pour penser et soigner ce fléau de notre temps, maladie du collectif et poison de nos vies individuelles.

« The End of the World Running Club », d’Adrian J. Walker:

Plus personne n’attend rien de bon, ni rien de grand, d’Edgar Hill. À 35 ans, il est un père et un mari absent, et un homme éteint. Mais le désastre, souvent, nous révèle à nous-même. Séparé de sa femme et de sa fille par plus de 800 kilomètres, Edgar n’a qu’une seule option pour les rejoindre. Courir jusqu’à l’épuisement. Dépasser ses limites. Se battre contre soi-même. Et contre les dangers qui, tout au long de sa traversée d’un Royaume-Uni dévasté par une catastrophe, menaceront jusqu’à sa survie même. S’il n’arrive pas à temps, il perdra sa famille. Pour toujours.